logo

De la part d’une ancienne « lunetteuse », ci-après quelques mots d’encouragement à l’intention de celles et ceux qui hésitent encore à se lancer dans une correction de la vision par traitement laser.

N’hésitez plus, laisser tomber vos lunettes!

Opérée au printemps 2013, je suis une bienheureuse: quel plaisir d’y voir enfin clair, sans devoir jongler avec plusieurs paires de lorgnons. A présent, je vois de loin, de près aussi, et encore mieux après quelques mois. Que d’améliorations!

Bureau
Travail de près à l’ordinateur;
Vue « de lynx » permettant de repérer les classeurs égarés sur les étagères du haut;
Lors de visites inopinées, on reconnaît qui arrive…

Sport
Fitness, course à pied, montagne, vélo.
Quel plaisir de pouvoir transpirer sans devoir rajuster des lunettes qui tiennent chaud, s’embuent et glissent sur le nez. En randonnée, on peut admirer le paysage au loin, tout en évitant les petits obstacles éventuels sur la chaussée.
A la mer? Plus aucun risque de confondre un caillou avec un oursin… et, en s’éloignant au large, que ce soit à la nage ou en jet-ski, on a la certitude de retrouver son lieu de départ.

Loisirs
TV, cinéma, concerts, spectacles, sorties diverses – avec rentrées nocturnes – ouf ! voit tout.

L’intervention elle-même
Grâce aux immenses progrès techniques, l’opération n’est pas douloureuse. Avoir la trouille, oui; avoir mal, non! Ensuite, quelques jours d’adaptation sont nécessaires, mais tout s’arrange. (On commence par lire les noms des arrêts de bus et, quelques semaines après, les horaires aussi, même en mini-caractères. Mais patience !)
Durant les mois d’été ayant suivi l’opération, je n’ai pas souffert de la clarté solaire et/ou de la blancheur de certains édifices ou objets. Actuellement, même le problème de «l’oeil sec » (dû à l’âge) se pose rarement.

Voilà! Si c’était à refaire, je n’aurais aucune hésitation. Maintenant, à vous de… VOIR !