logo

Comprendre la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)

La dégénérescence maculaire est une destruction de la macula, une zone très sensible de la paroi interne postérieure de l’oeil. Lorsque la lumière entre dans l’oeil, elle est dirigée sur la rétine. Cette délicate membrane photosensible capte les images comme le film d’un appareil photo et les envoie sous forme d’impulsions électriques au cerveau qui les interprète. Toute la rétine est importante pour une bonne vision mais la petite région centrale appelée macula est cent fois plus sensible que les régions périphériques. La macula a une grande concentration de cônes qui sont les récepteurs permettant une vision détaillée et la perception des couleurs. Sans une macula fonctionnelle, il est impossible de distinguer les détails comme, les lettres imprimées sur une page, ni de voir le monde en couleurs. Différentes causes peuvent être responsables d’une détérioration de la macula dans les yeux de certaines personnes. Cette dégénérescence peut survenir dans un oeil ou dans les deux yeux. Une dégénérescence maculaire progressive peut mener à une perte complète de la vision centrale, mais elle ne peut pas mener à une cécité totale puisque la vision périphérique n’est pas atteinte.

En Europe, la dégénérescence maculaire (DMLA) est la cause majeure de perte de la vision centrale Elle affecte plus généralement les personnes âgées, mais elle peut aussi se développer à n’importe quel moment de la vie. Presque un tiers des personnes au-dessus de 65 ans en est au moins partiellement affecté. L’hérédité semble déterminer dans une large mesure qui sera atteint et qui ne le sera pas.

La macula de l’oeil normal

Types et causes

La forme sèche

La forme sèche est le type le plus commun de dégénérescence maculaire, elle survient dans 90 % des cas. Dans cette forme, les tissus délicats de la macula deviennent minces et ne fonctionnent plus correctement. La détérioration semble faire partie d’un processus général de vieillissement de l’oeil chez certaines personnes.

Une DMLA de forme sèche

La forme exsudative

Cette forme de dégénérescence maculaire n’est pas aussi fréquente que la forme sèche mais elle est potentiellement plus dangereuse. Elle est causée par la croissance de vaisseaux sanguins anormaux derrière la macula. Normalement, le sang circule dans de petits vaisseaux sanguins dans la région juste derrière la rétine pour nourrir le fond de l’oeil. Dans certains yeux, ces vaisseaux se détériorent avec l’âge et commencent à se rompre et à saigner puis guérissent à nouveau et cela surtout dans la région de la macula. Du tissu cicatriciel est formé lors de ce processus. En réponse, de nouveaux vaisseaux anormaux se développent dans le tissu cicatriciel et repoussent la rétine de la paroi de l’oeil, un peu comme le font les racines d’un arbre qui déforment un trottoir.

Ces vaisseaux anormaux sont très fragiles. Ils ne provoquent donc pas seulement des déformations de la rétine, mais ils l’endommagent aussi lorsqu’ils se rompent en occasionnant des hémorragies. L’étendue et la gravité des lésions sont proportionnelles à la durée du processus.

Parfois la forme sèche de dégénérescence maculaire peut se transformer en forme exsudative. Lorsque la forme exsudative se développe dans l’un des deux yeux d’une personne, il y a une chance sur dix pour que l’autre oeil évolue de la même manière.

Une DMLA de forme exsudative

Autres types

Plusieurs autres types de dégénérescence maculaire peuvent se développer, mais ils surviennent assez rarement.
Parfois une ampoule se forme dans la région de la macula et provoque des lésions. Des anomalies congénitales, des blessures, des infections ou des inflammations peuvent aussi mener à une détérioration de la macula.

Symptômes habituels

Puisqu’une dégénérescence maculaire peut se développer de différentes manières, les symptômes aussi peuvent varier. Certains des symptômes habituels sont :

■ perte progressive de la capacité de voir les objets nettement

■ vision déformée : les objets apparaissent avec une taille ou une forme anormale, des lignes droites paraissent tordues

■ apparition d’un région foncée ou vide dans le centre de la vision

Certains de ces symptômes peuvent aussi apparaître avec une cataracte ou d’autres problèmes visuels ; les personnes ayant un ou plusieurs de ces symptômes ne devraient donc pas en déduire automatiquement qu’ils sont victimes d’une dégénérescence maculaire. Si un seul oeil est affecté, l’autre oeil peut compenser les troubles de vision ce qui empêche la personne atteinte de remarquer les premiers signes. Si un oeil commence à voir les objets et les couleurs différemment de l’autre oeil, un problème maculaire est peut-être en train de se développer.

Perte de la vision centrale. Pointés par des flèches, des drusens.

Diagnostic d’une dégénérescence maculaire

Ceux qui croient avoir une dégénérescence maculaire doivent voir un ophtalmologue. Ces spécialistes utilisent plusieurs tests et examens pour déterminer si une personne est atteinte de dégénérescence maculaire ou non. Voici quelques-unes des procédures standards.

Test de la vision des couleurs
Il existe plusieurs types de tests de la vision des couleurs. Ils indiquent tous une perception incorrecte des couleurs. Puisque la région maculaire en est responsable, une détérioration de cette région affecte la vision des couleurs.

Angiographie fluorescéinique
Un liquide fluorescent inoffensif est injecté dans le bras du patient. Pendant qu’il circule dans les vaisseaux sanguins de l’oeil,une caméra spéciale prend des photos de la progression. Ces photos révèlent la présence de vaisseaux anormaux, de ruptures et de fuites.

Examen grâce à l’ophtalmoscope indirect
Des instruments émettant de la lumière et ayant un pouvoir d’agrandissement permettent aux ophtalmologues d’examiner la rétine.

Test de la grille d’Amsler
Chaque oeil est testé séparément tandis que l’autre oeil est recouvert. La personne doit fixer un point central sur une grille. Si elle perçoit certaines lignes comme tordues ou déformées, un problème maculaire peut être présent. Ce test devrait être effectué à domicile fréquemment chez toutes les personnes ayant une histoire de dégénérescence maculaire dans la famille.

Traitement

Malheureusement, il n’existe pas de traitement efficace pour la plupart des cas de dégénérescence maculaire. Une fois que la rétine commence à être détruite, on ne peut pas faire grand chose pour arrêter la progression et il n’existe aucun moyen de régénérer le tissu après qu’il ait été endommagé.

Aucun traitement n’est connu pour arrêter la forme sèche, mais puisque les lésions sont moins graves que dans la forme exsudative, une partie de la vision centrale peut subsister pendant longtemps.Si la forme exsudative de dégénérescence maculaire n’est pas contrôlée, elle détruit entièrement la vision centrale, à moins qu’un traitement au laser ne soit instauré. Un rayon laser est un rayon d’énergie lumineuse qui est dirigé sur les vaisseaux sanguins anormaux pour les empêcher de grandir encore, de se rompre et de laisser fuir du liquide. Lorsque qu’il est appliqué, le rayon de laser empêche la région touchée de la macula de fonctionner, mais cela permet parfois de sauver le reste. Ces traitements permettent à la vision d’être moins déformée mais ils ne permettent pas de récupérer la vision déjà perdue. Ils permettent donc seulement de sauver ce qui reste de la vue. Un contrôle régulier reste nécessaire même après que les vaisseaux anormaux ont été scellés car de nouveaux vaisseaux peuvent toujours se reformer.Le traitement laser est délicat. Il doit être effectué dans les stades précoces du processus. Il est donc essentiel de consulter un spécialiste dès qu’une dégénérescence maculaire d’un oeil est suspectée.

Vivre avec une dégénérescence maculaire

Le point positif concernant la dégénérescence maculaire est qu’elle ne mène pas à la cécité. Même quand la vision centrale est entièrement perdue, ce qui empêche de lire, la vision périphérique subsiste et elle permet souvent aux personnes atteintes de bien s’adapter et de vivre sans trop de changements. Si l’implantation d’une lentille n’est pas possible, la personne peut apprendre à diriger son regard un peu «de travers » ce qui lui permettra de mieux voir. Il existe aussi des aides spéciales comme des loupes ou des systèmes de circuits de télévision que l’on peut obtenir chez des spécialistes.

Des journaux ou des livres avec de grands caractères facilitent la lecture. Les membres de la famille et les amis peuvent aussi être d’une grande aide s’ils comprennent la nature du problème et savent faciliter la vie de la personne touchée.Ceux qui ont la forme exsudative de la dégénérescence maculaire doivent contrôler leur situation quotidiennement grâce à la grille d’Amsler.

Tout changement devrait être rapporté à un médecin pour permettre au traitement d’être efficace.

La vie après une DMLA est différente, mais il est possible de s’adapter