logo

Comprendre les déchirures rétiniennes et le décollement rétinien

La rétine est un tissu fin qui recouvre la paroi interne postérieure de l’oeil. Elle fonctionne un peu comme le film d’un appareil photo en utilisant des récepteurs sensibles à la lumière qui captent les images qui entrent dans l’oeil. Ces images sont transformées en impulsions électriques qui sont transmises au cerveau qui les interprète. Sans une rétine intacte, il est impossible de voir.

Il existe différentes situations dans lesquelles la rétine peut se détacher de la paroi de l’oeil. Les déchirures de la rétine mènent souvent à un décollement mais il arrive aussi que la rétine ne soit pas déchirée avant de se détacher. Lorsque le décollement se produit, la vue ne peut être sauvée que par une intervention chirurgicale immédiate qui vise à réparer les déchirures et à rattacher la rétine à la paroi.
Chaque année, environ une personne sur 10 000 est atteinte de décollement rétinien.

Causes d’altération
La cavité postérieure de l’oeil contient une substance claire gélatineuse appelée corps vitré. Chez une personne jeune, ce corps vitré rempli toute la cavité, mais avec l’âge il rétrécit et se détache du fond de l’oeil. En se détachant, il arrive que le corps vitré reste lié à la rétine et l’emmène avec lui ce qui provoque une déchirure de la rétine, le plus souvent dans les régions périphériques.

Une fois que la rétine est déchirée, le fluide résiduel de la cavité peut passer à travers la déchirure et s’accumuler derrière la rétine, ce qui provoque son décollement complet. Lorsque la rétine a commencé à se décoller, elle continuera à le faire jusqu’à ce que le décollement soit complet à moins qu’une intervention n’arrête le processus. Une rétine décollée n’est plus sensible à la lumière et la cécité s’en suit. La plupart des cas de déchirement et de décollement rétiniens sont dûs à cette contraction du corps vitré lié à l’âge. Généralement, cette contraction ne s’accompagne pas de lésions. L’hérédité semble déterminer quelles sont les personnes susceptibles de connaître de tels problèmes.

D’autres facteurs peuvent parfois causer une déchirure de la rétine ou un décollement rétinien. La rétine peut simplement s’amincir et se détériorer avec l’âge et se déchirer spontanément sans être tirée par le corps vitré.

Les personnes âgées ne sont pas seules à pouvoir connaître des problèmes rétiniens.

Un coup dans l’oeil peut endommager le corps vitré à n’importe quel âge et provoquer ainsi une déchirure et un décollement rétinien.

Certains types de chirurgie oculaire peuvent ébranler le corps vitré et causer des problèmes rétiniens.

Les myopes sont plus susceptibles d’avoir un décollement de rétine car leurs yeux sont anormalement longs. Un décollement rétinien peut aussi être secondaire à une inflammation grave, à une tumeur, un diabète.

Symptômes
La plupart des patients entre 40 et 70 ans note, un beau jour, des mouches, filaments ou autres opacités qui se déplacent dans leur oeil. Ces opacités sont souvent mieux perçues le matin, en regardant un mur blanc, ou dans l’eau. Ce phénomène est normal, il apparaît chez tout le monde. Il est dû à la contraction du vitré, et à partir d’un certain âge, ce sont les condensations du vitré que l’on perçoit. Ces tâches ne vont jamais disparaître de votre oeil, mais votre cerveau va petit à petit les ignorer. Elles pourront, par exemple, réapparaître après une opération de cataracte.

Les signes les plus fréquents d’une déchirure sont les éclairs et les étoiles dans un coin bien précis d’un oeil uniquement. Ces flashes ne voyagent pas dans l’oeil, ils restent au même endroit. C’est la réponse de la rétine aux tractions trop violentes du vitré.

S’il existe une hémorragie associée à la déchirure, les patients peuvent noter, toujours d’un oeil uniquement, une tempête de neige noire. Parfois, même après déchirure de la rétine, il n’y a aucun symptôme et cela jusqu’au décollement. Le décollement s’accompagne de l’apparition d’une ombre obscure grandissante, surtout dans la vision périphérique. Cette ombre grandissante est le résultat des zones de la rétine qui ne répondent plus à la lumière à cause de leur décollement.

Apparition de mouches appelées Condensations vitréennes ou Floaters

Décollement de la rétine

Détection de déchirure et de décollements de la rétine

Les ophtalmologues ont de nombreux outils qui leur permettent de faire le diagnostic des problèmes rétiniens. Les ophtalmoscopes sont les instruments les plus utiles dans ce cas car ils permettent de bien voir la rétine. Les ophtalmoscopes envoient un rayon lumineux dans l’oeil et permettent en même temps d’agrandir la région observée. Ainsi les spécialistes peuvent observer la rétine de plusieurs manières et décider ainsi du type et de l’étendue du traitement nécessaire.

Un trou rétinien, la lésion a été traitée au laser argon

Traitements

Le point positif concernant les déchirures et les décollements de la rétine est qu’ils peuvent généralement être efficacement réparés si le traitement est précoce. L’effet du traitement dépendra bien sûr de la lésion initiale.

Le Laser

Les déchirures rétiniennes sont plus faciles à réparer que les décollements. Les déchirures sont réparées en dirigeant un rayon laser sur la région endommagée. La chaleur engendrée sert à coaguler la région, ce qui permet de former un tissu cicatriciel qui scelle le trou rétinien. Cette technique qui empêche un élargissement de la déchirure ou un décollement ultérieur, n’est pas douloureuse et peut être effectuée en ambulatoire sans inciser l’oeil.

Les patients sont assis devant la lampe à fente, on applique un verre de contact spécial sur l’oeil. L’ophtalmologue vise autour de la déchirure et photocoagule la région, permettant la formation d’une cicatrice.

Traitement au laser

La cryosonde

Si la déchirure est plus étendue, on utilise la cryosonde. L’oeil est alors anesthésié, le patient est allongé sur la table d’opération.
Les paupières sont maintenues tandis que la sonde gèle le terrain pour sceller la rétine.

L’opération du décollement

Réparer un décollement de rétine est normalement un processus plus compliqué. Si du liquide de la cavité vitréenne s’est infiltré à travers une déchirure entre la rétine et la paroi postérieure de l’oeil, il doit d’abord être retiré. La paroi de l’oeil est ensuite comprimée vers la rétine détachée grâce à une bande de silicone autour de l’oeil. Une fois cette opération accomplie, on coagule la région à l’aide du laser ou de la cryosonde.

La vitrectomie

Si la rétine est totalement décollée du fond d’oeil ou si elle forme des plis, une vitrectomie peut être effectuée. Dans cette intervention, le corps vitré est coupé et aspiré. De l’air (ou du gaz) est ensuite injecté pour repousser la rétine en place où elle sera rattachée si cela est possible.

L’efficacité du traitement pour restaurer la vision dépend de facteurs comme le laps de temps entre le décollement et le rattachement, la taille et la localisation de la lésion. Environ 40 % des personnes ayant eu un rattachement de rétine recouvrent une excellente vision. Dans les autres cas, le traitement empêche une péjoration.

Après l'opération

Après le traitement, l’application de gouttes et de pommade sont les seuls soins nécessaires. La guérison complète de l’oeil peut prendre jusqu’à six mois. Parfois, un deuxième traitement peut-être nécessaire, mais le plus souvent la guérison est progressive et encourageante. Si la réfraction de l’oeil change par ce procédé, il faudra envisager de nouveaux verres correcteurs.

La plupart des décollements et déchirures rétiniens se traitent en chirurgie ambulatoire.